Tải bản đầy đủ - 0 (trang)
Tableau B.1 – Tensions de choc assignées (forme d’onde: 1,2/50 μs)

Tableau B.1 – Tensions de choc assignées (forme d’onde: 1,2/50 μs)

Tải bản đầy đủ - 0trang

60255-27 © CEI:2013



– 177 –



Annexe C

(normative)

Lignes directrices pour la détermination de la distance

dans l’air, de la ligne de fuite et des tensions de tenue



C.1

C.1.1



Généralités

Remarques d’introduction



Cette annexe fournit un guide pour la détermination des distances minimales dans l’air, des

lignes de fuite et des tensions de tenue pour l’isolation de l’équipement, y compris les effets

de l’altitude.

Les distances dans l’air et les lignes de fuite doivent être sélectionnées en tenant compte des

influences suivantes:





degré de pollution;







catégorie de surtension;







tension d’isolement assignée;







exigences d’isolation (fonctionnelle, principale, double et renforcée);







emplacement de l’isolation (par exemple, sujette à des contraintes mécaniques etc.).



L’isolation principale fournit une protection de base contre les chocs électriques. Elle est

normalement déterminée pour la tension de fonctionnement relative à la terre, pour la

catégorie de surtension appropriée, qui détermine la tension de choc assignée.

L’isolation fonctionnelle est nécessaire pour le fonctionnement de l’équipement et ne fournit

pas une protection contre les chocs électriques. La tension de choc a généralement peu

d’influence pour la détermination de l’isolation fonctionnelle. Le Tableau C.2 ou le

Tableau C.1 est normalement approprié. Cependant, d’autres tableaux (par exemple,

Tableau C.3 au Tableau C.6, peuvent être appropriés en fonction des tensions de choc ou

transitoires qui peuvent se produire dans le circuit fonctionnel. Par conséquent, les

Tableau C.3 au Tableau C.6 peuvent être applicables à l’isolation fonctionnelle, à l’isolation

principale ou à l’isolation supplémentaire.

Il n’y a pas d’exigences de distances dans l’air ou de lignes de fuite pour l’isolation solide

intérieure de parties moulées sans vides, y compris les couches intérieures des circuits

imprimés multicouches. L’isolation solide doit être prouvée par essai de tension diélectrique

conformément à 10.6.4.3.

C.1.2



Tensions d’isolement assignées



La tension d’isolement assignée d’un ou de tous les circuits de l’équipement peut être

déterminée à l’aide des tableaux de cette annexe. Cependant, pour l’équipement alimenté

directement par des transformateurs de mesure et pour les circuits qui doivent être connectés

directement à l’alimentation de la batterie de la station, la tension d’isolement assignée ne

doit pas être inférieure à 250 V; cela est applicable aux tensions d’alimentation entre 0 V et

250 V. (Si une batterie de 24 V ou 48 V était utilisée pour des besoins de communication

uniquement, c’est-à-dire sans relais de mesure ni dispositifs de protection connectés à

l’alimentation de la batterie, conformément au Tableau C.1, 50 V est la tension de

fonctionnement appropriée. La tension de choc associée pour la catégorie III de surtension

est de 800 V crête . Cependant, la CEI 62151 doit être utilisée pour déterminer si une

surtension plus élevée concernant la connexion à un réseau de communications est

applicable.)



– 178 –



60255-27 © CEI:2013



La tension de choc assignée de l’équipement directement alimenté par l’alimentation en

courant alternatif de basse tension doit être sélectionnée dans le Tableau B.1 correspondant

à la catégorie de surtension (normalement III) spécifiée et à la tension nominale de

l’équipement.

Pour l’isolation principale, supplémentaire, renforcée et double, les valeurs de tension de la

colonne 1 des Tableau C.3 au Tableau C.10 sont relatives à la terre/neutre. (Le Tableau C.1

et le Tableau C.2 sont destinés spécifiquement à la tension de fonctionnement de l’isolation

fonctionnelle et peuvent ne pas être relatifs à la terre/au neutre.)

C.1.3



Détermination de la tension d’isolement assignée



La tension d’isolement assignée doit être déterminée comme suit:

a) pour l’isolation entre parties actives et parties conductrices accessibles, pas moins que la

tension assignée du circuit concerné;

b) pour l’isolation entre les parties d’un circuit, à l’exception des dispositions du point e), pas

moins que la tension assignée du circuit concerné;

c) pour l’isolation entre parties de deux circuits indépendants, il convient que la tension

d’isolement assignée soit au moins égale à la tension assignée la plus élevée de ces

circuits;

d) pour les espaces entre les contacts ouverts, sauf s’il en est convenu autrement entre le

constructeur et l’utilisateur, aucune tension d’isolement assignée n’est spécifiée;

e) pour les circuits d’un équipement dont les tensions assignées dépassent 1 000 V, on doit

utiliser l'Annexe A de la CEI 60664-1:2007 pour déterminer les distances dans l’air, les

lignes de fuite et les tensions de tenue.

La tension d’isolement assignée doit être déterminée à partir de 6.7 de la CEI 61010-1:2010,

en se référant à C.1.2 de la présente norme pour la tension assignée minimale pour certains

circuits.

C.1.4

C.1.4.1



Détermination de la tension de choc assignée

Généralités



Les surtensions transitoires qui peuvent se produire pendant le fonctionnement sont la base

pour déterminer la tension de choc assignée (voir 5.1.10.2.2 pour les circuits primaires et

5.1.10.2.3 pour les circuits non primaires et pour la référence de l’essai).

La tension d’isolement assignée doit d’abord être déterminée, voir C.1.3.

La tension d’isolement assignée et la catégorie de surtension applicable doivent ensuite être

utilisées dans le Tableau B.1 pour déterminer la tension de choc assignée.

C.1.4.2



Sélection de la tension de choc assignée



La tension de choc assignée de l’équipement doit être déterminée en utilisant 6.7 de la

CEI 61010-1:2010 et le Tableau B.1 de la présente norme correspondant à la catégorie de

surtension spécifiée et à la tension nominale de l’équipement.

C.1.4.3



Coordination de l’isolation de la tension de choc à l’intérieur de

l’équipement



Pour les parties ou les circuits se trouvant à l’intérieur de l’équipement et considérablement

influencés par des surtensions transitoires externes, la tension de choc assignée de

l’équipement s’applique. Les surtensions transitoires qui peuvent être générées par le

fonctionnement de l’équipement ne doivent pas influer sur les conditions des circuits externes

au-delà des spécifications de C.1.5.



60255-27 © CEI:2013



– 179 –



Pour les autres parties ou circuits à l’intérieur de l’équipement qui sont spécifiquement

protégés contre les surtensions transitoires, par suppression des transitoires, de telle faỗon

quils ne sont pas influencộs de faỗon significative par des surtensions transitoires externes,

la tenue à la tension de choc exigée pour l’isolation n’est pas en relation avec la tension de

choc assignée de l’équipement, mais avec les conditions réelles de cette partie ou de ce

circuit; la distance dans l’air doit être déterminée à partir des Tableau C.1 au Tableau C.10

approprié. Le circuit protégé contre les transitoires doit cependant être conforme aux

exigences d’essai de 10.6.3. Cependant, la catégorie de surtension de l’ensemble du circuit

ne peut pas être réduite à moins qu’une suppression des transitoires appropriée ne soit

utilisée tant pour le mode différentiel que pour le mode commun.

C.1.5



Surtensions de manœuvre générées par l’équipement



Pour l’équipement susceptible de générer une surtension sur ses bornes (des appareils de

commutation par exemple), la tension de choc assignée implique que l’équipement ne doit

pas générer de surtensions dépassant cette valeur lorsqu’il est utilisé conformément aux

normes appropriées et aux instructions du constructeur. Autrement, l’utilisateur doit prendre

des mesures pour limiter l’impact des surtensions de manœuvre.

C.1.6



Matériaux d’isolation



Les valeurs des indices de résistance au cheminement (IRC) sont utilisées pour classer les

matériaux d’isolation comme suit.

Matériaux du groupe I



600 ≤ IRC



Matériaux du groupe II



400 ≤ IRC < 600



Matériaux du groupe IIIa



175 ≤ IRC < 400



Matériaux du groupe IIIb



100 ≤ IRC < 175



Pour les matériaux d’isolation inorganiques, par exemple le verre ou la céramique qui ne

produisent pas de cheminement, les lignes de fuite n’ont pas besoin d’être plus longues que

les distances dans l’air qui leur sont associées. Cependant, il convient de prendre en compte

le risque de décharge disruptive.

C.1.7



Catégories de surtension



La catégorie de surtension applicable doit être déterminée sur la base des critères suivants.

Catégorie I

Cette catégorie s’applique à l’équipement pour lequel des mesures spéciales sont prises pour

limiter les tensions transitoires à des valeurs appropriées, par exemple les circuits

électroniques bien protégés. Pour revendiquer la catégorie I, il convient que les mesures

spéciales de tension s’appliquent aux circuits connectés tant en mode commun qu’en mode

différentiel.

Catégorie II

Equipement qui répond à l’ensemble des critères suivants.

a) Les circuits auxiliaires (circuits d’alimentation électrique) de l’équipement sont connectés

à une alimentation de tension utilisée uniquement pour l’alimentation d’équipement

statique. Cela s’applique uniquement si les fils sont courts. En l’absence de commutations

d’autres circuits connectés à l’alimentation en courant alternatif ou en courant continu, les

niveaux de tension transitoire sur les fils d’alimentation seront plus bas que ceux spécifiés

dans la catégorie III de surtension.

b) Les circuits d’entrée de l’alimentation de l’équipement ne sont pas connectés directement

à des transformateurs de tension ou de courant et de bonnes protections par écran et

mise à la terre sont utilisées sur les fils de connexion;

c) Les circuits de sortie sont connectés à une charge par des fils courts.



– 180 –



60255-27 © CEI:2013



Catégorie III

Cette catégorie s’applique dans la plupart des cas pratiques de l’application d’équipement et

elle doit en particulier être utilisée quand:

a) les circuits auxiliaires d’alimentation (circuits d’alimentation électrique) de l’équipement

sont connectés à une batterie commune et/ou, en raison de la longueur des fils, des

surtensions transitoires en mode commun d’une valeur relativement élevée peuvent

appartre sur les fils d’alimentation et des tensions en mode différentiel peuvent

appartre si l’on allume d’autres circuits connectés à la même batterie ou source

d’alimentation;

b) les circuits d’entrée de l’alimentation

transformateurs de courant et de tension;



de



l’équipement



sont



connectés



à



des



c) les circuits de sortie sont connectés à une charge par des fils longs avec la possibilité que

des tensions transitoires en mode commun d’une valeur relativement élevée puissent

appartre sur les bornes de sortie.



C.2

C.2.1



Détermination des distances dans l’air, des lignes de fuite et des tensions

de tenue

Guide pour la détermination des distances dans l’air, des lignes de fuite et des

tensions de tenue



Voir la Figure C.1.



60255-27 © CEI:2013

CIRCUIT 1



– 181 –

TABLEAU A UTILISER a



CIRCUIT 2



TABLEAU A UTILISER a



CIRCUIT 3



Très basse

Très basse tension

tension

de sécurité

ou de protection

e

(TBTS)

(TBTP)



Tension active

dangereuse

(TAD)



Tableau C.7 à C.10

Double isolation ou

isolation renforcée



Tension active

dangereuse

(TAD)



Tableau C.3 à C.6

Isolation principale



Très basse

tension

(TBT)



Tension active

dangereuse

(TAD)



Tableau C.3 à C.6

Isolation principale



Très basse

tension

(TBT)



Tension active

dangereuse

(TAD)



Tableau C.3 à C.6 b

Isolation principale b



Protection par

equipotentialité

(PEB) b



Très basse

tension

(TBT)



Tableau C.3 à C.6

Isolation suppémentaire



Très basse

tension

de sécurité

(TBTS) e



Tension active

dangereuse

(TAD) c,d



Tableau C.1 à C.2/

Tableau C.3 à C.6

Isolation fonctionnelle/

principale



Tension active

dangereuse

(TAD) c,d



Très basse

tension

(TBT) d



Tableau C.1 à C.2/

Tableau C.3 à C.6

Isolation fonctionnelle/

supplémentaire



Très basse

tension

(TBT) d



Très basse

tension de

sécurité

(TBTS) d



Tableau C.1 à C.2/

Tableau C.3 à C.6

Isolation fonctionnelle/

supplémentaire



Très basse

tension de

sécurité

(TBTS) d



Tableau C.3 à C.6

Isolation

supplémentaire



ou



TBTS

ou

TBTP



Très basse

tension

de protection

(TBTP)



IEC 2530/13



a



Sélectionner les tableaux en fonction de la catégorie de surtension et du degré de pollution.



b



A condition que le circuit PEB ne puisse pas devenir dangereux sous tension (voir Figure A.3).



c



Si la tension fonctionnelle (non relative à la terre) est supérieure à la tension d’isolement assignée, la ligne de fuite

pour l’isolation fonctionnelle peut être supérieure à celle de l’isolation principale. Un exemple en est la plaque à

bornes dans laquelle la tension fonctionnelle entre phases est de 400 V en valeur efficace. Respecter la distance

dans l’air minimale pour une impulsion crête assignée de 4 kV pour une isolation principale de 300 V, mais utiliser

l'Annexe B de la CEI 60664-1:2007 pour déterminer la ligne de fuite pour la tension fonctionnelle entre phases.



d



L’isolation supplémentaire ou principale (Tableau C.3 au Tableau C.6) doit être utilisée si l'un des circuits est

indépendant, c’est-à-dire dans lequel une tenue de 2 kV en valeur efficace 1 min est exigée, par spécification,

entre les deux circuits.



e



TBTS – Très basse tension de sécurité, est aussi connue sous l’appellation très basse tension séparée.



Figure C.1 – Guide pour la détermination des distances dans l’air,

des lignes de fuite et des tensions de tenue

C.2.2

C.2.2.1



Détermination des distances dans l’air, des lignes de fuite et des tensions de

tenue

Généralités



Lorsque l’équipement est prévu pour des environnements présentant un degré de pollution 3

ou 4, on doit utiliser l'Annexe F de la CEI 60664-1:2007 pour déterminer les exigences de

distance dans l’air et de ligne de fuite. Une enveloppe appropriée autour de l’équipement peut

être nécessaire pour assurer la conformité avec les exigences pour un degré de pollution 3 ou

4.



– 182 –

C.2.2.2



60255-27 © CEI:2013



Réduction du degré de pollution de l’environnement interne



Pour la réduction du degré de pollution de l’environnement interne de l’équipement, pour des

environnements externes de l’équipement avec un degré 2 et un degré 3 de pollution, voir le

Tableau C.12.

C.2.2.3



Revêtements des cartes de circuits imprimés



Les valeurs de ligne de fuite des Tableau C.2 à Tableau C.10 pour les cartes de circuits

imprimés enduites (résistantes à la soudure) doivent être utilisées uniquement lorsque le

revêtement entre les conducteurs couvre un conducteur ou les deux et au moins 80 % de la

distance de la surface qui se trouve entre eux. Le revêtement doit être conforme aux

exigences pour les revêtements de type A indiqués dans la CEI 60664-3.

Tableau C.1 – Isolation fonctionnelle, degré de pollution 1, catégorie de surtension I

Tension nominale

assignée

d’isolation ou

tension de

fonctionnement



Degré de pollution 1 – Catégorie de surtension I

Distance

dans l’air



Tension de tenue b

V



Ligne de fuite

mm

Impulsion

crête



Valeur

efficace



Courant

continu



1,2/50 µs



50/60 Hz

1 min



1 min



0,05



330



230



330



0,25



0,10



500



350



500



0,15



0,30



0,25



800



490



700



0,50



0,70



0,70



1 500



820



1 150



600



1,50



1,70



1,70



2 500



1 350



1 900



1 000



3,00



3,20



3,20



4 000



2 200



3 100



Dans

l’équipement



(valeur efficace ou

courant continu)

jusqu’à

V



mm



50



0,05



0,18



100



0,10



150

300



IRC ≥ 100



Sur carte de

circuit

imprimé a

IRC ≥ 100



a



S’applique aussi aux composants montés sur carte de circuit imprimé avec des distances mécaniquement

stables entre les fils.



b



Pour prouver la distance dans l’air, voir 10.6.3 et le Tableau C.11.



Tài liệu bạn tìm kiếm đã sẵn sàng tải về

Tableau B.1 – Tensions de choc assignées (forme d’onde: 1,2/50 μs)

Tải bản đầy đủ ngay(0 tr)

×